CFT

La déchèterie fluviale, une solution environnementale pour la ville de demain


Attentives au besoin de gestion et de valorisation des déchets de la métropole lyonnaise, trois entreprises et un établissement public réunissent leurs expertises pour bâtir un projet innovant de déchèterie fluviale, et proposer à la Métropole Lyonnaise d’être pilote de cette 1ère expérience en France.

Actu_D__ch__terie_fluviale.jpgA l’occasion du salon Pollutec, un protocole de partenariat vient d’être signé par les quatre acteurs pour porter le projet : SITA, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT et leader de la valorisation des déchets, la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), premier producteur français d’électricité 100 % renouvelable et concessionnaire du fleuve Rhône, la Compagnie Fluviale de Transport (CFT) acteur principal du transport fluvial en France et les Voies Navigables de France (VNF) qui gère, exploite, modernise et développe le plus grand réseau européen de voies navigables.

Les membres du consortium associent leurs savoir-faire pour élaborer le concept de déchèterie fluviale mobile, projet à la croisée de trois enjeux déterminants pour les villes durables :

  • L’économie circulaire : les déchets sont transportés vers les filières appropriées de valorisation matière, énergétique ou organique selon leur nature ;
  • La transition énergétique : les équipements de transport seront à terme entièrement alimentés en énergie verte et renouvelable ;
  • La logistique urbaine fluviale : les sites industriels et portuaires confortent leur rôle de desserte de l’agglomération et permettent de combiner développement économique et développement durable.


L’objectif consiste à rapprocher les habitants en milieu urbain dense du service déchèterie, tout en préservant un foncier rare et coûteux.

Constituée d’une barge spécifiquement aménagée et d’un pousseur silencieux et écologique alimenté en électricité et hydrogène d’origine renouvelable, cette déchèterie d’un nouveau genre vient s’amarrer pour la journée le long d’un quai. Un dispositif d’accueil du public et de réception des déchets est installé à proximité ou sur le haut de quai. Un triporteur électrique permet de compléter l’offre de service et, sur réservation, de collecter les encombrants déposés par les riverains au pied de leur immeuble.

Chaque soir, la déchèterie fluviale rejoint le Port Edouard Herriot pour les opérations de vidage et de recharge des équipements en énergie verte, puis va s’amarrer le lendemain sur un nouveau site de collecte. Les déchets ainsi captés sont pris en charge par SITA pour les valoriser, selon leur nature, en nouvelles ressources matières, organiques ou énergétiques.

La déchèterie fluviale, en transportant par voie d’eau les déchets des habitants, est une solution pour atteindre l’objectif de 25% de report modal fixé par le Grenelle de l’Environnement. Ce service contribue à une meilleure gestion urbaine des déchets et soulage le trafic routier.

Le remplacement du moteur atmosphérique du pousseur par un moteur électrique, alimenté en énergie verte par un couple batterie/pile à combustible, constitue une avancée dans l’univers des énergies décarbonées.

La déchèterie fluviale permet de mieux capter les matières valorisables, pour les transformer en nouvelles ressources. Elle contribue ainsi directement à atteindre les objectifs d’augmenter le recyclage des déchets ménagers et assimilés et de réduire les quantités non valorisées.

En capitalisant sur les atouts logistiques de territoires denses et traversés par une voie d’eau, comme le Grand Lyon, la déchèterie fluviale est une solution de proximité pour accompagner les agglomérations vers plus de valorisation des déchets, tout en privilégiant un mode de fonctionnement sobre en énergie. Une solution innovante pour la ville durable de demain.